Fédération d'Eure-et-Loir

Fédération d'Eure-et-Loir
Accueil > Le Parti > La lettre de la Fédé

La Lettre de la Fédé (Novembre 2012)

 
 
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

COMMUNISTES, EN CONGRÈS

 

Notre parti réunira son 36e congrès du 7 au 10 février 2012. Et déjà beaucoup d’éléments de ce qui constituera la substance et le rayonnement de ce congrès « rock n’ roll » (formule de P. Laurent) se mettent en place. Sous le titre Il est grand temps de rallumer les étoiles, le Conseil national sortant a proposé une base de discussion. D’autres textes peuvent être proposés jusqu’au 17 novembre (voir p4). Les communistes choisiront par vote les 14 et 15 décembre, entre les différents textes qui leur parviendront fin novembre, leur base commune de discussion. Nos conférences de sections auront lieu en janvier, et notre congrès départemental le week-end du 3 février. Il est donc temps que tous les communistes s’emparent des termes du débat dans une période politique complexe où un gouvernement se dit de gauche sans que sa politique économique et sociale soit vraiment de gauche …

Pour un congrès ouvert sur la vie, des initiatives publiques nationales auront lieu le 24 novembre à Lille sur l’emploi, le 8 décembre à Marseille sur la République et la démocratie. Pourrions-nous en Eure-et-Loir imaginer une initiative de ce type, où les communistes enrichiraient leurs débats des échanges avec les militants et sympathisants du Front de gauche et tous ceux qui aujourd’hui refusent les politiques d’austérité, comme on l’a bien vu à Paris le 30 septembre dernier ?

Cela dit, l’essentiel pour l’heure est bien que tous les communistes se saisissent de cette période de débats approfondis et puissent y participer :  dans leurs sections, dans les cellules qui subsistent, qui doivent se réunir pour élaborer leurs propres calendriers et modes de réunion.

Au niveau de notre fédération, le Conseil départemental qui se réunit le 15 novembre fixera précisément les lieu et heures du congrès, prendra les initiatives utiles pour un élargissement et un approfondissement des débats, et installera une commission des candidatures pour le renouvellement de ses instances.

D’ores et déjà, le site internet de la fédé est prêt à accueillir les contributions à ce débat, que notre journée de travail du 20 octobre à Courville a préparé à sa manière. Le 10 novembre, 8 nouveaux adhérents d’Eure-et-Loir ont participé Place du Colonel Fabien, siège du Conseil National, à la rencontre avec Pierre Laurent. Et des écoutes collectives peuvent être organisées pour les rendez-vous de Lille et Marseille…

Surtout, à l’heure où la droite est à l’offensive et fait sur plusieurs fronts reculer le gouvernement (TVA antisociale, droit de vote des étrangers, licenciements boursiers…), il faut que notre congrès se déroule au plus près des populations qui souffrent, des salariés qui craignent pour leur emploi, des chômeurs,des précaires, des jeunes, des usagers de services publics en danger.