Fédération d'Eure-et-Loir

Fédération d'Eure-et-Loir
Accueil > Archives

La lettre de la Fédé n°2 (2011)

 
 
 

Calendrier chargé pour les militants

-Le 8 mars à 18h, dans le cadre de la journée internationale de la femme, le collectif départemental Marche Mondiale des Femmes 28 organise un rassemblement devant le monument de Droits de l’Homme (!) Place Châtelet à Chartres

-le 12 mars, la Société des Amis de l’Huma propose deux rendez-vous à la Librairie l’Esperluète (rue Noël Ballay à Chartres) autour de Charles Silvestre

      -à 11 heures : présentation et dédicace de son livre Jaurès la passion du journaliste

      -à17h30 : rencontre-débat sur l’avenir de la presse écrite, et du pluralisme le jour même où disparaît l’édition eurélienne  de La République du Centre

-le 15 mars : c’est la fin de la trêve hivernale pour les expulsions locatives : soyons vigilants et réactifs

-le 20 mars : premier tour des élections cantonales : il reste quelques jours pour faire monter la mayonnaise du vote Front de gauche dans le département

-le 27 mars : deuxième tour. En serons-nous ? Un Conseil Départemental fera le point le 23…

-ce CD préparera aussi le Conseil National du parti des 7 & 8 avril qui doit faire de premières propositions sur la perspective 2012 pour les élections législatives et présidentielle.

Nous préparerons ensuite une Conférence Nationale qui, en juin, décidera de toute la stratégie électorale pour 2012. Il convient donc de mener dès maintenant, en parallèle avec la campagne cantonale qui nous mobilise prioritairement, les discussions nécessaires dans les sections et cellules. Le CD fera aussi des propositions en ce sens.

-d’ici là, nous célébrerons le 1er mai la Fête du Travail, les Fusillés de Lèves ; puis le 15 mai l’anniversaire de la liquidation du Camp de Voves

-d’ici là aussi, sans doute, l’actualité nous aura donné d’autres rendez-vous, que la prochaine Lettre de la Fédé transmettra.

Chers Camarades, il importe donc que nos forces se réunissent, s’organisent pour l’action de terrain et pour l’élaboration politique. Le défi que nous nous sommes donné en initiant le Front de Gauche ne peut être relevé que si les communistes font vivre leur parti. Bon courage à tous !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Révoltes, révolutions ?

Les peuples du monde arabo-musulman font trembler la terre sous les pieds de chefs d’état vieillis, matés et corrompus par la domination néo-coloniale.
Iront-ils jusqu’à révolutionner cette partie du monde ? En tout cas, ils changent déjà la donne dans le conflit israëlien, dans les rapports nord-sud, comme la pauvre diplomatie française en fait l’épreuve.
Mais ils peuvent aussi donner aux « prolétaires de tous les pays » le goût d’un juste retour à la lutte pour la dignité, pour le pain, pour une démocratie réelle.
En France, 58% des Français souhaitent que le peuple se révolte (sondage Huma dimanche du 17 février). Nous sommes bien en attente de ruptures, mais il dépend de la lucidité des forces porteuses des idéaux révolutionnaires que ces ruptures ne soient pas dévoyées, pire retournées par une fuite en avant vers l’extrême droite libérale.
Dès lors toutes nos énergies doivent viser à mettre en cohérence des lutttes sociales et démocratiques, un projet populaire autour d’une vision audacieuse et attentive du monde de demain. Tous nos actes, du local (des cantonales) au global (environnement, paix, coopérations internationales) sont à lier (im)patiemment.

Claude SIMON