Fédération d'Eure-et-Loir

Fédération d'Eure-et-Loir
Accueil > Le Parti > La lettre de la Fédé

La Lettre de la Fédé n°5 (2012)

 
 
 
 

Pour sortir de la crise,

sortons de l’austérité

Cette fois le fond du débat politique est sur la table, entre le libéralisme qui prétend soigner une Europe malade de l’austérité en triplant les doses et tous ceux qui savent qu’un tel traitement tuerait ce qu’une Europe des peuples pourrait porter d’utile : le modèle social hérité de la Libération (services publics, retraites, sécu), la démocratie parlementaire, l’aspiration à la paix dans le monde sont aujourd’hui gravement menacées par les violentes cures imposées à la Grèce, à l’Italie, à l’Espagne et au Portugal, et demain à d’autres pays, la France n’étant évidemment pas épargnée.  Le TSCG (ou pacte budgétaire), initié par Sarkozy et Merkel, qui prétend inscrire dans le marbre de lois organiques l’austérité à perpétuité est le premier d’un série de coups catastrophiques préparés par le FMI, la BCE et la Commission européenne. C’est un coup d’état à froid qu’il s’agit d’arrêter. Pour dire NON au TSCG nous disposons d’ores et déjà  de :

=> la pétition

initiée par P. Le Hyaric, directeur de l’Humanité (plusieurs centaines de signatures en Eure-et-Loir)

=> la carte pétition

du parti porteuse de 5 propositions : augmentation du SMIC, moratoire sur les licenciements, arrêt général de la RGPP, création d’un pôle public bancaire et financier, référendum sur le TSCG

=> l’appel unitaire

signé par une cinquantaine d’organisations associatives, syndicales et politiques à la MANIFESTATION UNITAIRE À PARIS LE 30 SEPTEMBRE

De toute façon, ce combat contre l’austérité ne s’arrêtera pas là : il est appelé à durer, à s’amplifier, à se coordonner dans tous les pays d’Europe jusqu’à imposer d’autres critères d’efficacité économique et sociale, qui renverseront les dominations entre capital et travail. En France, il suppose qu’on n’attende pas que l’actuel gouvernement se « plante » pour prendre sa place, mais qu’au contraire on pousse à la roue du changement espéré. Car maintenant c’est maintenant !

Pour mieux préparer notre parti à cette nouvelle phase de la bataille, la fédé d’Eure-et-Loir organise une journée d’étude à laquelle il sera décisif que beaucoup de communistes prennent part.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.