Fédération d'Eure-et-Loir

Fédération d'Eure-et-Loir
Accueil
 
 
 
 

TRACT - Aminsite !

Tract de la semaine après le vote de la loi d'amnistie sociale par le Sénat le 27 février 2013 - 2013 semaine 9

--

AMNISTIE !

UNE PREMIERE VICTOIRE QUI EN APPELLE D'AUTRES

Une première marche a été franchie et elle est un signe d’espoir pour de très nombreux militants qui attendaient ce vote. La proposition de loi du Front de gauche visant à amnistier les faits commis lors de mouvements sociaux et revendicatifs a été adoptée hier au Sénat à l’issue de son examen en séance publique.
 

La vraie violence sociale, c'est la fermeture de plusieurs centaines d'entreprises pour préserver les intérêts boursiers des actionnaires Annie David sénatrice communiste

La liberté de manifester comme la liberté syndicale sont nécessaires à la démocratie. Or des citoyens ont été sévèrement sanctionnés parce qu'ils défendaient ces droits. Eliane Assassi présidente du groupe Communiste Républicains et Citoyens

Nous regrettons l'adoption de certains amendements qui restreignent ce texte, mais c'est le jeu de la démocratie représentative, qui continuera, avec la navette, à l'Assemblée nationale Cécile Cukierman sénatrice communiste

Cette amnistie est extrêmement grave. C'est un signal en faveur du conflit, un appel à encourager la destruction et le cassage. Laurence Parisot Medef

En votant ce texte, le Sénat a accompli un acte de justice qui honore la République. Christiane Taubira, garde des sceaux.

C’est une première victoire pour les luttes sociales et associatives. Cette amnistie arrachée au Medef qui hurle déjà à la mort, est un point d'appui pour gagner, toujours en lien avec les militants syndicalistes et associatifs, un élargissement de la loi dans les prochaines semaines.

 

Enfin, après des années de criminalisation de l'action syndicale, des personnes qui n’ont fait que se battre pour le respect de leur droit pourront reconquérir cette dignité largement piétinée. Après le vote pour le mariage pour tous, c’est une nouvelle démonstration. Quand la gauche travaille et se rassemble sur des valeurs, avec la justice sociale comme boussole, elle peut faire de belles choses.

 

La bataille est loin d’être finie. Elle doit se prolonger à l’Assemblée nationale où cette fois aucune personne ne doit être écartée de cette amnistie, qu’elle soit militante écologiste ou associative. Cette bataille à l’issue positive peut être, par effet d’entrainement, une victoire qui en appelle d’autres. Plus que jamais l’heure est à la mobilisation.

 

Pierre Laurent – Sénateur, secrétaire national du PCF

 

__

 

SECURISER L'EMPLOI PAS LE PATRONAT

MANIFESTATIONS NATIONALES LE 5 MARS

Contre la transcription dans la loi de l'accord du Medef et des syndicats minoritaires

qui casse le code du travail et généralise la précarité

A l'appel de la CGT – FO – FSU - Solidaires

__